• [LIFESTYLE] - Le débat

     

    [LIFESTYLE] - Le débat

     

    Cher journal,

    En principe, j'aurai du abordé ce nouveau sujet dans une "vidéo" mais comme tu le sais, je préfère écrire en ce moment alors aujourd'hui, j'avais envie de m'exprimer au sujet de la grand-mère de mon Chéri. Je vais te raconter depuis le début notre histoire à toute les 2 jusqu'à aujourd'hui. Il y a du lourd ! Tu es prêt ? Parce que je ne crois pas mais allez c'est partie...

     

    Bonne lecture au passage ah ah !!!

     

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai décidé de présenter ce sujet sous la forme de chapitres. Un peu comme dans un livre afin que tu puisses bien comprendre les détails

     

    • CHAPITRE 1 - LES CLASH

     

    [LIFESTYLE] - Le débatJe suis venue vivre auprès de l'amour de ma vie le 2O Mai 2oll. Après mon dernier oral passé à Clermond-l'Hérault pour mon BTS Assistante de gestion PME PMI que j'ai eu 1 mois après. Je connaissais déjà un peu la grand-mère depuis 4 ans que je venais les week-ends et parfois même pendant les vacances scolaires, je venais passé quelques jours à Palavas-les-Flots chez elle.

     

    Pour qu'on est notre propre autonomie et indépendance, mon chéri a eu l'idée avec ses grands-parents de séparer la maison en 2 parties bien distinctes. Alors la pièce du bas qui leurs servaient de stockages, s'est transformé en cuisine/salon. Avec mon homme pendant les vacances d'été alors qu'ils étaient en cure à Luchon, on a commencé à ramené leurs affaires dans le garage qui se situe à 5 minutes à pied. Naturellement, on s'est déplacé en voiture. Puis ils ont fait intervenir un professionnel pour réaliser les travaux dans cette pièce. Ils se sont déroulés en Septembre 2oll. Naturellement la mamie n’arrêtait pas de le regarder bosser voir s'il faisait bien son travail. Moi ça me dérangeait déjà qu'elle soit là. Elle voyait que j'étais à leur maison

     

    Le premier clash à eu lieu pour la machine à laver. Les travaux arrivant à leurs fin, il m'en fallait bien une. Cette journée là c'était l'enfer. Je voulais payer plus de "loyer" pour en posséder une. La mamie utilisait des produits qui ne me correspondaient pas. Heureusement que je pouvais étendre mon propre linge et celui de mon chéri. Il nous arrivait d'étendre en même temps. Elle me critiquait déjà car je me changeais tout les jours et pas elle. C'est vrai qu'elle avait moins de linge mais cela m'était égal. Pour en revenir à la machine à laver, elle ne voulait pas que j'en ai une car ça allait consommer plus d'eau. D'où mon idée d'augmenter le "loyer". Le papy lui ça lui était égal. Elle ne comprenait pas que j'en veuille une. Le soir même, j'ai contacté mes parents car elle avait réussi à me mettre des doutes. Eux mon rassurés en m'expliquant que c'était tout à fait normal d'en vouloir une. Victoire ou miracle je ne sais pas comment le voir. Le lendemain, elle m'annonce qu'elle est d'accord. Bien sur, le lendemain on est allé à Darty. C'était un samedi. On était trois : Mon chéri, sa mamie & moi. Vous le croirez ou non mais c'est ELLE qui a choisis ma machine à laver. J'en voulais une autre d'une capacité de 7kg avec des programmes qui me correspondaient plus. Certes 1OO€ plus cher mais c'était celle-ci que je voulais pas une bas de gamme qui ne me plaisait pas. Mon homme bien sur été de son côté... Alors bon comme je n'étais pas chez moi, j'ai cédé... Par la même occasion, on s'est choisis un frigo, la ça va elle n'a pas eu son mot à dire et on a pu prendre celui que l'on voulait dès le début.
    Honnêtement, le jour ou elle est tombé en panne (en début d'année 2ol8), on s'est déplacé à MDA et j'ai pu choisir sans elle a mes côtés ma nouvelle machine à laver. J'étais tellement heureuse si tu savais. Elle n'était plus la pour la choisir à ma place. Un nouveau monde se déroulait sur mes pieds. J'étais vraiment sur mon nuage cette matinée là.

     

    Autre clash, c'était lorsque la "Titous Family" venait passé le week-end chez eux. Ma nièce avait 3/4 ans je dirai pas plus. Elle comprenait déjà bien ce que disait les adultes. On était sur la terrasse pendant le déjeuner. On avait préparé avec ma belle sœur un hachi parmentier. Heureusement qu'elle était là et je l'a remercie encore pour sa précieuse aide. Soudaint la grand-mère qui demande à ma nièce : "Comment tu l'as trouves ta tante ?" Déjà c'est pas "ta tante", c'est "Ta Tatie" mais bon bref passons. Elle lui répond : "Très jolie". C'est pas la ou la mamie dit à ma nièce : "Tu trouves pas qu'elle fait PUTE ?". Ma nièce ne savait pas quoi répondre. Elle regarde sa mère (ma belle soeur) qui lui dit a ma belle sœur "Elle a dit un gros mot :-|". Comment ça m'avait vexé et encore plus maintenant en y repensant. Non mais pour qui elle se prend ? Jamais elle ne redira une chose pareille devant ma nièce d'amour !!!C'est inadmissible. Naturellement le reste du déjeuner s'est passé sous tension. Pour que tu comprennes bien. J'avais mis un rouge à lèvre très foncé de la marque Mac Cosmetiques. Le fameux : "Linguerie Kiss" que toutes les nanas voulaient s'arracher à l'époque. C'est une sorte de "Marron très très foncé". La grand-mère ça l'a choqué que je mette ce genre de rouge à lèvre.  Au vu de mon sale caractère d' Espagnole, je lui ai répondu qu'elle n'avait pas à dire ça devant ma nièce... Encore une fois je ne pouvais pas mettre ce que je voulais sur ma bouche, mon corps... Le pire dans tout ça ? Le soir, elle ne voulait plus me voir. Rassure toi, la "Titou-Family" était partie rejoindre leurs Lozère. Ça s'était passé un dimanche à midi. Le jour suivant, on s'est tous réunie dans le salon et je devais "M'excuser" pour mon comportement. Oui tu as bien entendu !!! C'est elle qui me traite de "PUTE" à cause de mon rouge à lèvre et c'est à moi de m'excuser... Non mais tu as bien vu ma tête ? Au final, je voulais leurs expliquer les raisons de mon rouge à lèvre, de ma nièce qu'elle n'avait encore une fois pas à lui dire ça... Cette réunion familiale si on peut dire, n'a servis qu'à parler d'eux. Soit disant en Charante on dit d'une personne que c'est une "PUTE" pour dire qu'elle n'est pas jolie. Mouais à d'autres. Je n'ai rien trouvé à ce sujet sur internet. Étonnant n'est-ce pas ? Je me suis excuser mais je ne le pensais vraiment pas du tout. Quelques années après, j'ai su par mon homme qu'elle avait vu que mes excuses je ne les pensais pas. Je n'étais pas sincère. A l'heure ou j'écris ses lignes je ne le pense pas du tout !!! A quoi à servis cette remise en place finalement ? A rien car je n'ai pas eu mon mot à dire et j'en aurai eu. J'ai trouvé ça bien dommage... Toujours tout rapporté à eux...

     

    Autre clash, mon chéri avait trouvé un stage dans un hôtel à Tarbes pour terminer ses études à la fac. Il s'agissait là de sa dernière année scolaire. On avait pour mission de se trouver un logement. La semaine avant qu'il aille à son stage d'une durée de 6 mois, on devait se trouver un logement. La encore, avec la mamie, on était pas d'accord. Elle voulait qu'on vive dans cette hôtel. Hors, moi et c'est en écrivant à nouveau ses lignes que je me rends compte qu'elle me voulait que du mal et que son petit fils par contre elle se foutait complètement de lui et de son bien-être d'ailleurs. Ce qui était bien dommage. Je ne me voyais pas vivre dedans ce taudis. Y a que dans Plus Belle La Vie qu'on voit ça et encore dans PBLV c'est du luxe l'hôtel qui y est présenté. On avait les moyens de payer un vrai loyer et donc d'avoir notre propre logement. Pendant 2 jours, on est resté avec ses grands parents sur Tarbes et ses alentours à chercher un logement... La encore pendant le déjeuner du midi il y a eu un clash avec la grand-mère car il était hors de question que je vive dans un hôtel. Ce soir là, j'ai du me rendre à sa chambre d'hôtel pour à nouveau m'excuser de mon comportement. La encore elle ne s'est pas excuser aussi, c'est moi qui me suis aplatie devant elle comme toujours alors que ça ne me ressemble pas du tout. En revenant à ma chambre d'hôtel, j'ai pris les devant. J'étais encore bien timide à l'époque. C'est la ou je me rends compte que j'ai bien changé depuis et heureusement. J'ai pris mon téléphone portable. J'avais du forfais internet et j'ai regardé sur le bon coin. Un logement me semblait pas trop mal au vu des photos et de la description de celui-ci. Je contacte le propriétaire en lui expliquant que je serai intéressée avec mon compagnon pour visiter et pourquoi pas louer le logement par la suite. On a convenu du Samedi de cette même semaine. J'étais rassurée. Au pire des cas, on dormirai une nuit et une seule dans cette maudite chambre d'hôtel. On a rien dit au grand-parents car on voulait être sur du logement. Le Vendredi matin, on a mis nos affaires dans nos voitures respectives. La encore une fois, les critiques ont fusées entre tout ce que l'on prenait pour à peine 6 mois. Oui nos voitures étaient très chargée mais c'était pour la bonne cause. On avait besoin de nos affaires d'un minimum. Il n'y avait pas que cela. La mamie, n'a pas arrêté de me faire des remarques sur remarques. En me faisant bien culpabilisée. En me disant que je ne verrai plus aussi souvent mes parents, ma famille, que je serai très loin d'eux. Qu'une fois là-bas, je serai toute seule sans aucune aide. Qu'il va falloir que je m'habitue à cette nouvelle vie à l’hôtel, que je serai obligée de prendre mon petit-déjeuner avec d'autres personnes... Tu m'as vu moi ? Je suis une nana de très solitaire et d'insociable presque. Cette vie là n'est vraiment pas faite pour moi. Une fois qu'on a pris nos voitures et qu'on a pris la route, une fois sur l'autoroute, j'ai lâché les vannes et j'ai pleuré à très très grosses larmes. J'aurai pu avoir un accident vraiment. Je pleurai tellement que je ne voyais plus la route. Tu sais comment ça se passe dans ces cas là. J'étais aussi très énervée et j'en avais énormément après la grand-mère de mon homme. Elle était vraiment très dégueulasse de me sortir tout sa avant mes 5 heures de trajets. Une fois arrivée à destination, la chambre était petite. Une mini télévision, un lit presque de ma taille, il fallait que je saute dessus pour arriver à y monter dessus et il n'y avait pas de chauffage. On est resté l'après-midi à regarder la minuscule télé dans les draps du lit que je ne trouvais pas très propre d'ailleurs. On a regardé le ski puis le soir on est allé se réchauffer au mcdo. On a passé une nuit vraiment de merde. La plus pourrie qu'on est passé. Le lendemain, j'étais malade, j'avais pris un gros rhume qui est allé sur les bronches. Il devait faire pas moins que 8° je te promet. L'appartement, on l'a visité à 9h. A 9h15, on a dit au propriétaire que c'était celui-ci qu'on voulait. C'était pas du luxe mais ça nous convenait parfaitement à ce moment là. Et c'était partie pour les papiers, la mise en place d'internet ...

     

    Et puis fin Août 2Ol5, la délivrance. Un appel de l'eau de la ou je ne sais pas comment je pourrais exprimer ça. Une semaine avant, on avait été tous les 2 en amoureux à un entretien d'embauche dans les Alpes de Haute Provence. La veille on l'a passé dans un étape hôtel. Il révisait à fond car il comptait beaucoup sur ce poste. Le premier après ses études d'ailleurs. Il s'agissait d'un CDI en plus. Une annonce que mon homme avait trouvé complètement par hasard sur un site qui consulte d'ailleurs toujours à l'heure actuelle. Je ne saurai vous dire le nom. Bref spécialisé dans les énergies renouvelables. Le lendemain, j'ai attendu dans la voiture. L'entretien à durée un moment. J'ai téléphoné à mes parents pour faire passer le temps, j'ai aussi envoyé plusieurs sms à mon frère... Je croisé les doigts car je voulais y croire et partir de chez les grands-parents définitivement afin que l'on puisse vivre ENFIN notre propre indépendance. La semaine suivante, c'était un jeudi si mes souvenirs sont corrects. Il a reçu un appel de la ressource humaine (que l'on connait bien maintenant, normal) pour annoncer à mon homme qu'il était pris. Par contre, le poste commencerait le Lundi suivant. Donc, à partir de ce moment là, on a pas perdu de temps. On a été sur le bon coin pour se trouver un logement. Le Samedi on s'est rendu à notre première visite qui a été la seule d'ailleurs. On a pas fait les fines bouches. C'était un 35 m2 avec un peu comme on vivait ensemble. Une petite partie Salon/Cuisine, une autre pièce chambre/bureau & une petite salle de bain avec machine à laver par le haut. Ça nous convenait. On pensait déjà à déménager plus tard quand on serait bien installé justement dans ce logement. Le dimanche après-midi, je chantais dans ma voiture, j'étais heureuse vraiment !!! On allait dans une nouvelle région qu'on ne connaissait pas & un nouveau département aussi. Le bonheur à l'état pur de ne plus avoir la grand-mère de mon homme qui m' épuisée à savoir ce que je faisais de mes journées. Dans cet apparemment, je pouvais faire ce dont j'avais envie. Elle n'étais pas la pour regarder mes moindre fait et gestes et surtout si je cherchais du boulot. Le kiff total !

     

    L'été dernier (en Juillet 2ol8) on y était venu passer quelques jours. J'étais frigorifier car la clim marchait pour moi très fort. Cet année, je prendrai ma veste pilou-pilou que je mettrai sur les épaules le temps des déjeuner chez eux. Je ne supporte pas le froid surtout sachant qu'on aurait pu passer ce moment dehors sur la terrasse mais non je comprends bien qu'il fait trop chaud même avec un 25°. Pfff !!! Alors, je ne sais pas comment j'ai fais pour ne pas attraper mal. L'après-midi, je le passais au soleil car j'avais vraiment froid à l'intérieur. J'étais bien au soleil dans mon élément il y avait qu'à ce moment là ou je pouvais enfin respirer et ne pas me retrouver face à la mamie. Elle s'est mise de l'autre côté dans son jardin à l'ombre. Le mien était plutôt face à la route. Mais qu'importe j'étais au soleil, je prenais mes vitamines D et surtout je n'avais pas froid.

     

     

     

    [LIFESTYLE] - Le débat

     

     

     

    •  LES DERNIERS CLASH D’ACTUALITÉ

     

    Il s'est produit lors d'un déjeuner rien d'étonnant à cela n'est-ce pas ? Qui a eu lieu à Palavas les flots chez Djou'fils. C'est un endroit ou l'on mange de la nourriture africaine. Le cuisiner & lui même serveur pour te faire une idée. Le restaurant est aussi petit qu'un garage. Il y a possibilité d'installer une dizaine de couvert pas plus pas moins. Je m'étais mise à côté de sa grand mère, je ne sais plus pourquoi on s'est installé de la sorte. Surement à cause du froid qu'il faisait dehors pour ne pas être proche de l'entrée et recevoir du froid. Voila pour le contexte. Tout a commencer pendant qu'on attendait le dessert. Le grand-père est venu à discuter de l'accouchement de sa fille. Il sait parfaitement qu'on est en discorde totale sur le sujet car les choses ont bien changés depuis. Il me l'a d'ailleurs fait comprendre a son petit fils (mon homme) & à moi bien sur. Je lui ai bien dit que je voulais arrêter la discussion là mais il en a fait cas sa tête et il a continué sur cette route glissante. Naturellement, au vu de mon caractère, je n'étais pas d'accord lorsqu'il disait que sa femme (la mamie de mon homme) continuait de travailler jusqu'à son accouchement et même lorsqu'elle a eu Brigitte (la tante de mon homme). Ils s'occupaient tout les 2 (ses grands parents) d'un restaurant . Ils étaient propriétaires et la grand-mère était serveuse. Pour elle, il faut travailler très très dur. Mon chéri m'a fait comprendre plus tard lorsqu'on a été à la plage que sa grand-mère aurait voulu qu'il sorte avec une nana aussi travailleuse qu'elle. Quoi que ça aurait été une autre nana à ma place, soit elle serait déjà partie au vu du contexte de la situation ou elle se serait rebiffer comme moi. Bref revenons au déjeuner catastrophe. Tu sais que j'attends impatiemment que je sois enceinte. Je crois que le jour ou ça m'arrivera ça sera un très beau jour dans ma vie. Alors, c'est un sujet qu'il ne faut pas trop abordé car j'ai une vision différente. En effet, lorsque ma cousine de 28 ans à accouché il va y avoir 1 an de ça bientôt, pendant l'accouchement elle s'est évanouie 3 fois tellement la douleur était insupportable. La péridurale n'avait pas fonctionné chez elle. Ma cousine m'avait fait savoir que la douleur était aussi insupportable que si on lui arracher un bras. Le grand-père a dit que ma cousine ne pouvait pas savoir la douleur du fait qu'on lui arracher le bras car elle ne l'avait pas vécue. C'était une image pour dire que la douleur était vraiment horrible voir inhumaine. Heureusement ce passage est rapidement passé aux oubliettes une fois qu'elle a eu son baby boy entre les bras. Il y a pleins de choses dans ce genre. La grand-mère en a profité pour dire que sa fille mettait que des grenouillères. Maintenant on appelle ça des body. C'est nettement plus approprié comme nom. Il faut savoir vivre avec son temps. Mon bébé en mettra aussi. Sauf qu'elle réveillait son bébé pour lui donner le lait toute les 3h. Chose que je ne ferai pas avec le mien. Je le laisserai dormir. Je ne le couperai pas dans son sommeil. C'est important pour un bébé de dormir surtout s'il a pris ma maladie du sommeil. Bon d'accord certainement pas au début mais quelques mois après en tout cas. Si je fais allaiter mon enfant, je prendrai plusieurs biberons comme ça si j'ai une monté de lait, je mettrai le tout dans les biberons que je mettrai au frigo par la suite. Je commence à m’intéresser de plus en plus à cet univers que j'affectionne tout particulièrement. Je sentais petit à petit la tension arriver. Le cuisiner vient nous servir les dessert que l'on avait commencer. Puis lorsque je pensais que le sujet était clos, la grand-mère qui remet ça de plus belle mais attend la chute. Elle m'a dit que certainement j'aurai une cezarienne car je n'ai pas le bassin aussi large que celui de ma mère. Euh... Elle est médecin pour me dire ça ? Pour qui elle se prend ? Alors je lui réponds que ma mère et moi on fait la même taille & que si elle a pu accoucher par voie normale ça serait aussi le cas pour moi. Le bassin s'écarte pendant l'accouchement. J'ai fais de la contorsion pendant mon adolescence. Et puis de base c'est à la gynécologue de me le dire. On est pas médecin toute les 2. Mon chéri ça ne lui a pas plus alors il m'a dit de me taire. La chute !!! La grand-mère qui répond : "Ce n'est pas moi qui est recommencer à parler de ça". Et moi je lui répond "Oh la mauvaise fois". Puis c'était repartie avec mes cheveux. Oh je vois que tu as beaucoup de chutes, tu perds tes cheveux. Regarde cette dame avec les cheveux frisées ils sont volumineux. Je lui répond avec énervement et c'est ce qu'elle cherchait à faire d'ailleurs à me sortir de mes gont. Elle est très forte à ce jeux là.  Je peux vous dire que je commençais à trembler des mains lorsque la discussion à pris fin. J'ai terminé mon déjeuner et je suis sortie du restaurant. Penses-tu, tout le monde à pu assister à la scène... Bienvenue dans mon monde... Bizarrement là après le déjeuner catastrophique elle ne m'a pas critiquer sur mon GROS ventre. Étonnant n'est-ce pas ? J'avais besoin de prendre l'air marin alors mon chéri m'a suivis et on a mis les choses à plat ce jour là et on a bien parler de sa grand-mère. Ça nous a fait du bien à tout les deux de dire ce qu'il n'allait pas. Elle interférait dans notre couple. Comme si elle voulait qu'on en soit plus ensemble avec mon homme. Elle n'est pas à son premier coup d’essayé crois moi. Plusieurs fois on a fahie se séparer à cause d'elle.

     

    On est revenu fin Janvier 2ol9 à Palavas. C'était un dimanche matin. Le grand-père avait retrouver des photos que j'avais prise de mon chéri et de moi qui datait de 2010. C'est à ce moment là que je me suis sentie vraiment pas accepter par la famille. Tout du moins par la grand-mère (le papy m'a direct accepter même si parfois il fait des erreurs) et la je peux vous dire que ça fait vraiment mal. Elle a choisis uniquement que des photos ou Olivier était tout seul sans moi à ses côtés. Une photo de lui qui s'entrainer au parcours de santé de ma ville (Mende), une autre quand on était aller en Espagne... Alors, je me dis que quand on aura un bébé et si elle est toujours là, elle prendra que des photos ou il y aura juste olivier et son enfant sans moi dessus. Mon Mounet m'a fait savoir qu'à ce moment là ça ne se passerait pas comme ça. J'attends de voir vraiment... Ça m'inquiète déjà cette situation alors qu'elle n'est même pas créer. C'est bien partie pour en tout cas. Quand je vois comment elle me traite. Et faire ça devant moi en plus. Je n'ai pas oser lui dire de prendre au moins une photo de nous 2. Ça aurait fait un nouveau clash en plus de ceux qu'on a déjà à notre actif. Le pire c'est qu'elle fait sa faux cul au téléphone quand mon homme l'a contacte pour prendre de ses nouvelles. Et Laura niveau travail elle en est ou ? Qu'est-ce que tu en as à faire de moi ? Pourquoi elle se préoccupe de mon côté professionnel ? Pour mieux me tailler en pièce par la suite ? Non met franchement... J'ai TOUJOURS voulu bien m'entendre avec elle. Elle ne m'a JAMAIS accepter comme petite amie de son petit-fils. Voilà aussi pourquoi je n'ai pas du tout confiance en moi à l'heure actuelle. Entre mon adolescence merdique & les critiques incessantes de sa grand-mère sur mon physique & mon univers professionnel... C'est vraiment très difficile. Il y a que quand je suis dans ma maison du bonheur que je me sens VRAIMENT chez moi et en paix. Sauf quand elle vient et qu'elle se mêle de ce qui ne l'a regarde pas. Elle critique nos rideaux, mon potager, mes fleurs... Pour en revenir à l'enfant que je m'occuperai, là aussi j 'aurai droit à des critiques comme quoi je m'en occuperai mal. Je sais que je vais y avoir droit c'est une certitude même. Je pense que quand on se mettra à en faire un ça va me poser un problème mentalement. Une sorte de blocage. Ce que je n'espère pas mais je pense déjà à tout ça alors qu'on parle même pas encore d'en féconder un. C'est pour te dire à quel point elle va loin. Je ne sais même pas si je pourrai lui confier mon enfant ne serait-ce que quelques heures. Elle va faire que me démolir devant lui pfff... Comment tu veux vivre dans de la positivité quand tu es avec elle ? Sachant qu'elle ne peut pas me blairer ? J'aimerai bien qu'on m'explique...

     

    Ce jour là aussi 1h avant de partir pour notre cocon d'amour, elle m'a dit que quand Marine Lepen va prendre le pouvoir, qu'il y aura plus internet, que ça sert à rien... Je lui ai répondu que si ça venait à arriver ce que j'en doute il y aurait encore plus de monde que ce qu'il y a de gilets jaunes dans les rues actuellement. Puis mon chéri est arrivé en m'expliquant que j'avais des dernières affaires à ranger. Ce qui était un prétexte pour ne pas que l'on envenime encore une nouvelle fois la situation. De toute façon, elle regarde en boucle les informations BFM TV, FRANCE INFO. Quand on est là, il y a que ça qui tourne. Elle sait que regarder ça. Moi ça me fait déprimer et stresser. Le monde dans lequel on vie est vraiment catastrophique. On relate pas les bonnes choses comme le fait d'être parents c'est merveilleux, les paysages qui nous entourent sont sublime... Il y a tellement mieux à regarder que les informations qui sont la juste pour nous pourrir la vie et surtout ils nous montrent que ceux que eux veulent nous faire voir. C'est bien connu.

     

    La prochaine fois qu'on va à Palavas ? Le 23 Mars 2ol9. Naturellement, je n'ai pas hâte cette date car je réfléchis déjà à ce que la grand-mère va me faire baver... Une personne d'aussi toxique et moi si faible, je n'arrive pas à faire abstraction de ses remarques & ça me blesses. Elle le sait et elle en profite grandement. D'après Matthieu Ricard qui est un célèbre moine bouddhiste dit que je ne devrais plus jamais avoir de contact avec ce genre de personne qui n'arrête pas de nous rabaisser sans cesse. Ce qu'il ne dit pas c'est que quand il s'agit de la famille si je puis-dire comment je dois faire car pour mon homme je continue de la côtoyer tant bien que mal. Çà s'est un sujet que je dois méditer pour le comprendre.

     

     

     

     

    [LIFESTYLE] - Le débat

     

    Je m'excuse vraiment du pavé mais j'avais grandement besoin de m'exprimer sur le sujet. Ça m'a fait du bien de le faire. Je sais parfaitement que ça grand-mère est une personne toxique pour moi. Elle n'arrête pas de me rabaisser sans cesse. C'est toujours sur mon physique ou sur la future façon que j'aurai d'élever mon propre enfant. Je sais parfaitement que le jour ou ça arrivera si elle est toujours en vie. Il y aura encore plus de clash...

     

     

    [LIFESTYLE] - Le débat

     

     

     

    [LIFESTYLE] - Le débat

     

     

     

     

     

     

    [LIFESTYLE] - Le débat

     

    * ON SE RETROUVE BIENTÔT DANS UN NOUVEL ARTICLE  !!!

     

    [LIFESTYLE] - Le débat

     

     

     

    [Shooting-photos] - En Lozère

     

     

     

    « [SHOOTING 2Ol9] - At home[LIFESTYLE] - Petit blabla du jour »