• [LIFESTYLE] - Quand rien ne va...

    Quand rien ne va...Comme je vous l'avez dit dans un précédent article, la vie avec les grands parents de mon homme n'est pas facile au quotidien, même si on vit chacun de notre côté. Je vais vous expliquer pourquoi c'est difficile cette vie là :

    Tout à commencer dimanche soir. Bon, je venais d'apprendre la veille que mon papy venait de décéder... J'étais encore sous le choc, pas dans mon assiète. Le maçon qui avait refais le toit, il avait mal fait son boulot à quelques endroits. Samedi dernier quand il s'est mis à pleuvoir ces grands parents l'ont remarqué (nous on était à Mende). Bref, le soir même qu'on était arrivée (dimanche donc), ils m'ont annoncé qu'il faudrait que je dise au maçon là ou il avait fait des imperfections car le lundi ils avaient rendez-vous pour leurs yeux. Ils avaient essayé de le joindre plusieurs fois mais sans réponse. Alors le grand pere de mon homme lui à laissé un message lui précisant qu'il y aurait personne à la maison le lundi matin et s'il pouvait passer plutôt dans l'après-midi ce serait le mieux. Ce qui ne m'arrangeait pas car j'avais prévue d'aller à la plage. Ce que je leur ai signalé au moins 2-3 fois. Plus tard dans la soirée, mon chéri m'a dit que je pourrai rester à la plage une fois ma titine de récupéré. (eh oui, avec ce problème de sonde qui était soit disant "réparé", je devais aller la chercher le lendemain, lundi donc). Il fallait juste que je sois rentrée pour llh. J'étais contente car j'en avais vraiment besoin surtout après la perte d'un proche. Je me suis pensé, c'est bon, il viendra pas le matin, mon chéri me l'avais confirmé aussi. Le lendemain vers 8h, ils ont eu sa femme qui leur a expliqué qu'il était déjà parti bosser sur un autre chantier et qu'elle en savait pas plus. Alors, le grand père de mon copain m'a montré les erreurs que le maçon avait commise. Je l'avoue, j'étais très préoccupé par la mort de mon papy, ma voiture et pole emploi car à la base si je restais sur Palavas c'était pour ce rendez-vous de 15h là bas alors je n'ai pas trop écouté ce qu'il me disait. Mon chéri m'a confirmé que je pouvais aller tranquillement à la plage me changer les idées. Il m'a amenée au garage afin que je récupère ma voiture. Par la suite, je me suis rendue à une plage ou je ne vais pas d'habitude. J'ai marché 1km pour enfin attendre moin but : LA PLAYA, LA MER.
    Un moment ou j'étais en paix avec moi même, ou je me suis évadé, pleuré, réaliser quelques photos, écouter et voir ce magnifique paysage, fermé les yeux et j'en passe. Je suis revenue à la maison c'était loh45. Le portail était fermé, je l'ai ouvert. J'ai du me garer devant chez les voisins d'à côté qui ont leur maison secondaire à côté de la notre car une autre voisine encore à côté de chez nous refaisais aussi son toit par des maçons. Je me suis pensé, bon, il est pas encore arrivé. Alors j'ai terminé de préparer mes affaires, imprimé ma convocation pole emploi car j'en avais 2 à la même heure mais pas pour le même motif sa m'inquiété drôlement. Peur d'être radier surtout. Les volets du salon des grands parents étaient fermé à fond, alors j'ai pensé qu'il passerait d'abord voir le devant de la maison car il était au courant pour cela et pas pour derrière côté jardin. De plus, sur le toit, les maçons d'à côté tapé...
    Le temps à passé est à midi les fameux grands parents ont été de retour après leur rendez-vous. Sa grand-mère à tapé à ma porte est ma demandé si le maçon était passé. Je leur ai répondu "NON", alors elle me répond "Ah bon ? Il a réparé sa en tout cas" et elle m'a montré.
    "Tu étais ou pendant ce temps là ?" , "A la plage, olivier m'a dit de venir pour llh, j'étais là à loh45". Elle semblait pas très contente. Par ailleurs, j'ai préféré dire la vérité car j'ai tellement menti pendant mon enfance que cela m'a toujours portée préjudice par la suite. Alors j'ai dis ce que je pensais. Cela leur à pas plus du tout, je l'ai sue par mon homme le soir même. A la base, il devait même pas venir le matin tsss. Le Lundi soir j'ai appris par mon homme qu'il était bien venue. Ils se seraient croisé avec ces grands parents quand ils ont ouverts les volets de leur salon à leur retour.
    Il aurait été sur le toit et aurait aussi tapé. Enfait, il était déjà la quand je suis arrivée mais côté jardin et donc il est venu avant moi devant. Euh comment je pouvais le savoir ? Faut qu'on m'explique là ? En plus on m'avait rien dit sur le devant du toit car il le savait. En gros, il devait plusss intervenir derrière. On m'en avait pas informé, comment je l'aurai su ? Il aurait fallu que je leur mente, j'aurai du prétexter qu'il y avait énormément de monde qui attendaient au garage, euh lh30 voir plus pour récupéré juste les clés, c'était trop gros comme mensonge. Moi c'est terminé comme je vous l'ai expliqué précédement. Vous voyez, je ne peux rien faire !!! Je ne suis pas sortie pendant 2 semaines, et la que je sors, ils m'en veuillent !!! Pfiouuuuuuu !!! Sa m'a travaillé énormément et encore actuellement. Je suis pas du genre à oublier et sa grand-mère non plus. Ce que je ne comprends pas dans cette histoire, c'est pourquoi ils ont fermé les volets de leurs salon s'ils se doutaient que le maçon passerait le matin même et de ce côté là précisément ?
    Avant que je parte pour pole emploi, je suis aller leur donner le courrier comme je fais d'habitude, ils m'en ont pas parler. Pourquoi ? Pour pas me retarder ? J'étais justement aller les voirs car j'avais 5-10 min devant moi. Mais rien, je voyais que quelque chose n'allait pas mais j'étais tellement préoccuper par pole emploi & le décé de mon papy que je ne me serai pas douter qu'il s'agissait de sa.

    Mardi, l'enterrement de mon papy. Un moment très douloureux pour toute la famille. On lui a laissé une rose sur sa tombe chacun des petits enfants. Un discours de mon tonton plus qu'émouvant ou il rappellait tous ces bons souvenirs avec lui, avec nous... Il va nous manquer fini t-il par conclure... Cette nuit j'ai très mal dormi. J'avais attrapé froid en plus de mon allergie au pollen et j'avais le nez bien bouché.

    Mercerdi, entre 14h et 15h, je me suis assoupie chez mes parents. Pour ensuite passer une après-midi shooping avec ma mamounette. On a passé une superbe aprem toutes les 2. Elle me manque, heureusement qu'il y a internet et le téléphone. Plus complice que jamais ^^.

    Jeudi, le triste retour à la réalité.  llhl5 je lui ai fais un gros bisous et je l'ai sérrer fort dans mes bras. J'ai préparé à manger pour mon frère & moi. Toutes mes affaires étaient prête. Sa m'a fait du bien de revoir mon fréro avec lui aussi je suis très complice et heureusement qu'il est là.
    Je suis partie vers l4hl5. Le temps d'aller faire le plein. La route que je prennais d'habitude était fermé, alors j'ai mis au moins lh avant de rejoindre l'autoroute. Sa aide pas avec les camions --'. Mais bon, j'ai du m'arrêter à une aire de repos car je commençais à me sentir mal. J'ai mangé, pris des forces pour ensuite terminer mes 2h30 de route jusu'à destination "Palavas". J'appréhandais vraiment le retour face à face avec sa grand-mère car je pense aussi mon petit malaise en voiture venait de la inconsciament. On est arrivée presque en même temps avec mon chéri. Sa m'a fait du bien de le retrouver après 4 jours d'absence. Je suis monté ranger mes affaires, je me suis mise à pleurer à nouveau car je ne comprends toujours pas pourquoi elle ne comprend pas que j'ai eu ce besoin d'aller à la mer après la mort de mon grand père. Elle a perdu son fils, elle devrait le comprendre pourtant... Mais bon d'après mon chéri, elle est rancunière et pense cas sa petite personne depuis, s'est son caractère elle est comme sa... Mouai. heureusement quand on s'est vu elle m'en a pas parlé car elle le voyait que j'étais en pleur; j'avais les yeux tout rouge encore...


    Ce matin je vais pour démarrer ma voiture, rien ! Allez, la sonde qui refait des siennes. Je sonne car leur porte était fermé. Sa grand mère qui ouvre alors je lui explique. Elle me dit que j'aurai pu le faire voir au garage à Mende, car le mardi même j'étais allé la faire vidanger à mon garage habituel à Mende. Je lui ai répondu qu'elle n'avait aucun problème à ce moment là alors il ne m'était pas nécéssaire d'en faire part au mécanicien de là bas. Elle me demande si je vais faire des courses là. Je lui répondu que oui, je voulais aller en faire (sachant que j'étais allé les voirs 15 min avant et que je leur avait dit...). C'est pas là qu'elle me répond : "Tu aurais pu les faires hier soir avant de rentrer". J'ai répondu :"Non, je me sentai pas bien avec cette histoire (elle a rien dit, elle savait de quoi je parlais), et la mort de mon papy, puis j'ai fais un petit malaise en voiture, j'ai du m'arréter sur une aire de repos...), alors elle m'a demandé si je dormais bien en ce moment, j'ai dis pas trop puis le grand-père est arrivée. J'ai réussi à la démarrer. Puis je suis passé au garage. Je me suis bien débrouillé car je suis aller vers un mécanicien car celui que j'avais eu vendredi il était pas là. Du coup, j'ai rendez-vous mardi prochain à 8h. Je viendrai l'a récupérer le lendemain. Au moins, j'aurai plus de problème de sonde. Sa me travaille sa aussi mine de rien. Enfin voilà les nouvelles. Je pleure beaucoup, faut que j'évacue la mort de mon papy. Je tenais tellement à lui. Sa me gave qu'elle comprenne pas sa. Heureusement il y a mon homme, mon mounet pour me faire tenir, sinon je serai en bonne dépréssion à l'heure actuelle. Il m'aide à rester debout.

    Lundi prochain, j'irai au même endroit que Lundi avec mon réflex & mon trépied. J'irai de bonne heure car il y avait pas trop de monde une semaine avant. Cela me changera les idées & en plus je ferai de ce que j'aime. LA, je pourrai rentrer à l'heure que je veux, y aura pas de maçon ni rien ! Je serai EN PAIX ! En attendant faut que j'encaisse ...

    Qu'en pensez-vous de cette histoire ?

     

    « [LIFESTYLE] - Journée parfaite avec my love2eme déjeuner dehors sur notre terrasse »