• [LIFESTYLE] - Secrétaire de bassin, le bilan final

     

     

    [LIFESTYLE] - Secrétaire de bassin, le bilan finalf1208528kianmcf34f97.gifCela fait tout juste 3 semaines que mon contrat s'est arrêté (le 3l Octobre 2Ol7 - Officiellement). Il est temps de faire le bilan final. En effet, par cet intermédiaire, je vais tourner la page définitivement sur cette année de travail & sur cet emploi qui m'a quand même permis d'avoir de l’expérience supplémentaire dans mon domaine de compétences. Il y a eu des hauts mais surtout des bas. J'ai tout analysé dans les moindres détails afin de repartir dans mon prochain emploi plus positive et motivée que jamais.

    J'ai écris ce sujet tel que je le pensais avec toute sincérité...

    f1208528kianmcf34f97.gif

     

     

     

     

     

    [LIFESTYLE] - Secrétaire de bassin, le bilan final

     

     

    Pour mieux connaître le bilan final qui est à lire attentivement ci-dessous, je vous conseille fortement de lire à nouveau ou lire simplement à partir des liens présents ci-dessous. Par cet intermédiaire ça vous permettra de vous mettre directement dans le bain. Ainsi vous comprendrez mieux ce qu'il s'est produit pendant les 2 mois (Septembre/Octobre 2Ol7) avant la fin de on contrat CUI-CAE. Comme quoi ça n'arrive pas qu'aux autres.

     

    MON PREMIER JOUR DE TRAVAIL

    PREMIÈRES RÉUNIONS

    SECRÉTAIRE DE BASSIN - ler BILAN

    MON NOUVEL EMPLOI DU TEMPS

    LA FIN DE MON CUI-CAE

     

     

    50691020_0034.gif

     

     

    Mon contrat n'a pas été renouvelé sur Manosque comme je l'expliquais dans le précédent article sur ce sujet justement. Ce que je sais juste c'est que le préfet de Digne-les-Bains n'a pas accepté de renouveler mon contrat aidé. Ce n'est pas bien grave car je suis une personne qui peut paraître faible quand on ne l'a connait pas voir même carrément différente au travail mais je suis forte et je ne me laisse pas marcher sur les pieds ... Enfin quoi que... Je sais que je vais rebondir. Je vais prendre ses quelques semaines/mois pour me recentrer sur moi même et avancer dans mon avenir professionnel.

     

    Il est temps à présent de faire le bilan sur cette année en tant que "Secrétaire de Bassin".

    Je crois que les 2 mois qui ont précédés la fin de mon contrat de travail ont été les plus difficiles mentalement et moralement surtout. Je ressens le besoin d'écrire et de m'exprimer une bonne fois pour toute sur ce sujet afin de pouvoir tourner la page définitivement afin de pouvoir passer à autre chose et surtout avancer dans ma vie professionnelle. Cette personne m'a bien pris la tête tous les soirs sans exception en rentrant de mon travail et même pendant mes 2 jours de repos. Il y avait que le week-end ou j'arrivais tout juste à y faire abstraction. Toutes ses remarques commençaient à sérieusement me prendre la tête. C'était l'enfer et je ne pèse pas mes mots. C'est ce que j'ai ressentis jusqu'à mon avant dernier jours de travail. Eh oui, le mardi 24 Octobre 2Ol7, elle n'est pas venue travaillé. Ce qui a réellement été un grand soulagement de ma part. Par contre, je ne trouve pas son attitude très professionnelle car le lundi 23 Octobre 2Ol7, le soir à l5h avant que je m'en aille (je ne savais pas qu'elle ne viendrait pas travailler le lendemain ni ma coupine de l'accueil). Sa réaction quand je lui ai souhaité une bonne soirée ? Au revoir ! Wooo !!! Mon homme m'a dit de ne pas y faire attention. Situation pas évidante, elle qui est accroché au principe et à la politesse c'est assez étonnant de la voir réagir de cette manière. En y réfléchissant, eh oui j'analyse tout vraiment tout. C'est qu'elle ne m'appréciait pas du tout, elle ne me supportait plus également et elle était ravie que mon contrat se clôture. D'où sa réaction lamentable. Ca à due être un véritable soulagement le premier jour de la rentrée y compris les suivants ...

     

    IL Y A QUELQUES MOIS EN ARRIÈRE ...

    Pour que vous compreniez bien, une fois par mois j'étais convié à prendre des notes pendant les réunions du conseil pédagogique départemental y compris pour organiser un grand évènement départemental. Il s'agissait du "FORUM AVENIR". Tout les étudiants des Collèges et Lycées y étaient conviés afin de rencontrer différents métiers de tout secteurs confondus. J'étais la secrétaire du département. J'avais pour principale mission de prendre des notes sur un cahier et d'écrire les compte-rendus sous Word et d'envoyer le contenu avec les diaporamas aux différents chefs d'établissements du département par mails. Pendant cette période, j'étais tranquille devant mon poste de travail même si j'avais droit à quelques piques provenant de la secrétaire de direction. Le reste du temps une fois ce travail terminé, j'avais pour seconde mission d'aider la secrétaire de direction dans ses différentes tâches administratives (relevé le courrier, noter l'arriver du courrier sur un cahier + celui du courriers départ, réaliser des photocopies, je vous passe les détails de quelles genre de photocopies elle me donnait à faire, ça reste du domaine de l'éducation nationale). Voilà en bref !

    Après les grandes-vacances (Juillet et Août), j'ai appris que mon contrat ne serait pas renouvelé par la Principale elle même. Je m'en doutais un peu car le Président voulait supprimer ce genre de contrat aidé rapidement. Alors à partir de ce moment là, j'ai su que je n'étais plus convié aux réunions du Conseil Pédagogique Départementale. J'allais devoir aider la secrétaire de direction dans ses différentes tâches administratives pendant près de 2 long mois interminable. C'est vraiment pendant ces moments là que je me suis vraiment sentie très mal dans ma peau même si j'arrivais à ne pas le montrer physiquement.

    Oui, je peux le dire, j'ai subis du harcèlement moral au travail. Tous les jours pendant 2 mois consécutifs voir même les mois qui ont précédés les grandes vacances en relisant mes écris/mes articles. Quand tu arrives au bureau de très bonne humeur le lundi matin surtout après avoir entendu mon frère présenter la météo à la radio sur Totem Lozère et que tu vois une tête qui ne te reviens plus c'est très difficile de remonter la pante par la suite. Le moral il s'enfuit directement. Pour moi c'était devenue le bureau du négatif. Direct, mon moral s'évapore en une fraction de seconde comme si je n'avais pas eu de week-end pour me reposer. C'était la sensation que j'avais lorsque les Lundis à 8h je rentrais dans le bureau. Je devais subir les remarques et les critiques de la secrétaire de direction. On se faisait la bise pourtant. A mon avis c'était uniquement pour faire genre car une fois on ne se l'ait pas fait et elle n'est pas venue me voir pour le ma faire pour autant. Pour ma part, ce n'était pas à moi de faire le premier pas. Je suis très rancunière comme nana. Eh oui ! On se faisait la bise mais c'était plus être faux cul qu'autre chose. Ce n'était pas évidant alors il fallait que j'en parle pour aller mieux (le blog).Devant elle, j'essayais de ne pas lui répondre car je savais parfaitement qu'elle tournerait ses remarques à son avantage. Le dernier jour ou j'ai travaillé avec elle, j'y ai répondu comme j'aurai du répondre avant. Cependant c'était peine perdue car elle trouvait toujours quelque chose à redire ...

    Il me fallait un espace pour pouvoir m'exprimer pleinement car lui parler en face c'était peine perdue. Chaque fois que j'essayais de me justifier, elle me contredisait pleinement. Mais pour qui elle se prend ? Elle n'est pas ma mère pour me juger de la sorte !!! Parfois elle allait vraiment trop loin dans ses propos. Pendant ses 2 mois, j'allais au travail avec une grosse boule au ventre. J'étais très très mal mentalement. Toutes ses remarques incessantes au quotidien m'usait. J'attendais qu'une seule chose : la fin de mon contrat. J'essayais auprès des personnes qui m'appréciaient (les professeurs) de ne pas montrer mon mal être quotidien, cependant il y en avait qui le remarquaient. Il y avait que pendant les réunions pédagogique départementale que j'étais bien. Je n'étais pas critiqué. Je discutais travail avec les chefs d'établissements qui m'incitaient à passer des concours même si j'avais d'autres projets, je trouvais leurs attentions envers mon avenir professionnel très attachants. Bien sur lorsqu'on a fait la réunion début Octobre 2Ol7 pour faire le bilan de cette année toutes les 3 (la principale, la secrétaire de direction et moi), elle m'a fait savoir que si les chefs d'établissements étaient satisfait de mes comptes-rendus c'était parce qu'elle les relisaient avec la Principale. Franchement, ce n'est pas sympathique de me rabaisser encore une fois de la sorte. Mais pour qui elle se prend cette femme ? Si elle a des problèmes à régler dans sa vie personnelle, ce n'est pas sur moi qu'elle doit s'en prendre.
    Je pense que si mon contrat avait été renouvelé, je me serai mise en congé maladie jusqu'à la fin de l'année dans un premier temps pour cause harcèlement moral quotidien.

    Vous savez, quand une personne en a après-vous, qui vit dans le négatif constamment et qu'elle ne se remet pas en question, c'est très pénible à vire au quotidien.

    Je me souviendrai éternellement lorsque le professeur de sport est rentré dans le bureau pour pouvoir imprimé un document. Je ne sais plus lequel car j'étais vraiment bouleversé et en pleurs. Cela s'est produit en juin avant les grandes-vacances. Elle était derrière moi à scruter mes moindres cliques. Je devais sous excel réaliser un tableau. Elle me rabaissait plus bas que terre en me disant que comme j'ai un BTS et que sur mon CV c'est marqué EXPERT, je dois savoir TOUT FAIRE vraiment TOUT sans aucune exception !!! Elle voyait que ce qu'elle me demandait, je ne savais plus le faire. Il fallait que je range par ordre de classes et qu'on voit uniquement les 5B par exemple. Il fallait utilisé l’entonnoir. Moralement c'était très difficile à gérer. J'étais comme dans un entretien d'embauche ou l'on me pose des questions pièges. J'étais incapable de répondre. Mon cerveau c'était mis sur STOP/PAUSE. Sans que je puisse l'en empêcher. J'étais disons tétaniser par la situation. Je me suis tourné pour ne pas que le prof de sport me voit dans cet état. J'avais les larmes aux yeux et j'étais très énervé. C'est la seule fois ou mes larmes ont coulés. Il a bien remarqué que ça n'allait pas mais il a rien dit. Pour moi ça devenait à ce moment là du harcèlement moral.

    A chaque moindre fait et geste que je faisais, j'étais analysé, critiqué et remplis de remarques négatives même pas de celles qui font avancer Non ! Elle n’arrêtait pas de me rabaisser sans cesse tout le temps dans tout ce que j'entreprenais ou dans tout ce qu'elle me donnait à faire comme travail. Tout ce qu'elle me demandait de faire (photocopies, travail sur Excel, Word, écriture d'adresses sur des enveloppes...) cela ne lui convenait pas. Je faisais exprès de lire de la documentation sur les concours administratifs ainsi que les Bulletins Officiel et Bulletins Académiques exprès pour lui faire plaisir car honnêtement ça ne m'a jamais intéressé de passer ce genre concours. Et la encore je pensais être tranquille en lisant tranquillement dans mon coin sur l'ordinateur professionnel mais non, après chaque texte que j'avais lu, oui chacun d'eux, j'avais droit à une interrogation comme une sorte de  Devoir Surveillé à l'Oral sur ce que j'avais appris dans ce que je venais de lire. Oui, je ne savais pas que le CHSCT faisait partie de l'éducation nationale. Et alors ? C'est ça être bête ? Je l'ai appris de moi même en me documentant sur le site de l'académie Aix Marseille. J'en suis fière. Eh oui, il a fallut attendre presque la fin de mon contrat de travail pour le savoir et alors ? Je ne suis pas plus bête qu'une autre. Ce genre de personne te pousse à le croire et à t'engager dans une autre voie que le secrétariat. Sauf qu'il ne faut pas l'écouter. C'est ma vie, pas la sienne clairement. Je la mène comme bon me semble. Ces conseils ne sont pas du tout constructifs car ils sont baignés dans le négatif pur et dur. Il n'y a pas de solutions positives lorsqu'elle me parlait de mon avenir professionnel. Je l'écoutais parler mais je n'en pensais pas moins.

    La, dernièrement la semaine qui a précédé la fin de mon contrat, le jeudi l9 Octobre 2Ol7, je devais réaliser un publipostage avec des étiquettes pour prévenir les parents de la réunion parents/professeurs qui auraient lieu le jeudi 9 novembre 2Ol7. Bien sur, je sais parfaitement faire un publipostage sur des étiquettes sous Word. Sur le serveur avec un dossier à mon nom, elle m'avait transféré la liste de tous les élèves. Il fallait que je fasse le trie pour qu'il n'y ait que les élèves de 5ème qui apparaissent. Sa aussi, je sais le faire parfaitement. Ce qui m'a bloqué c'était à la fin du processus, quand j'allais sur la deuxième page c'était le deuxième nom de l'élève en 5èmeA qui apparaissait et etc sur la page 3 le troisième nom de l'élève en 5èmeA... Pendant toute la journée jusqu'à l7h3O, j'ai bugué sur ça. Je n'allais pas imprimé 88 pages. Même dans l'aperçu avant impression je ne voyais qu'une page à imprimer. Bien sur la secrétaire c'était absenté cet après-midi là. Mon chéri et d'autres ami(e)s m'ont dit que ce n'était pas nécessaires que je me prenne la tête la dessus surtout à quelques jours de la fin de mon contrat. Ils avaient bien raison mais ce n'était pas dans mon tempérament.  
    Le Lundi 23 Octobre 2Ol7, j'ai eu des remontrances de la principale et de la secrétaire de direction comme quoi je ne les avait pas prévenue que je n'étais pas arrivé à faire le travail qui m'était demandé. Alors sa les a mis dans l’embarrât et la secrétaire à du tout faire rapidement le vendredi avant l6h3O alors qu'elle avait beaucoup de travail à faire avec les bourses du collège. Après réflexion, j'aurai pu leurs répondre que même si j'avais laissé un mot dans la bannette, sa n'aurait pas changé grand chose après tout. En y réfléchissant sa tombe sous le sens. Par la suite, j'ai trouvé une alternative à mon problème. J'étais super contente de moi et j'en ai fais part à la secrétaire. Chose que je n'aurai pas du... "Il fallait faire imprimer TOUS. Sur l'affichage c'est une sorte de bug, il ne faut pas en tenir compte. Tu devrais le savoir, tu as un BTS et tu es EXPERTE en Word, c'est écris sur ton CV". C'est là que je lui ai répondu : Je connais une secrétaire qui ne sait pas faire de publipostage étiquettes et elle a marqué experte sur son CV et alors ça ne veut pas dire qu'elle n'est pas experte dans les logiciels. Pour la secrétaire de direction si ! Elle m'a dit "Tant mieux si sa lui correspond mais le jour ou son patron lui demandera d'en faire, il faudra qu'elle apprenne rapidement..."
    Quand je vous dit qu'elle a réponse à tout, je n'invente rien. La délivrance a été lorsque quand j'étais entrain de faire des photocopies et des SCANS, l'adorable gestionnaire vient me voir et me demander de remplacer la personne qui s'occupe de la loge car elle devait nettoyer les classes. J'étais tellement heureuse quand je devais la remplacer ne serait-ce que quelques petites minutes. Ne pas être dans ce bureau négatif était une pure joie !

     

    Depuis la fin de mon contrat, j'ai totalement re vie. Je me sens plus forte, pas juger sur la moindre action que j'entreprends ni sur les photocopies que je réalise à mon domicile. Je sais qu'elle ne pourra plus m'anéantir moralement comme elle le faisait si bien au travail. D'ailleurs, ça doit lui manquer de ne plus me faire de remarques à tout bout de champs. J'ai appris qu'une personne négative peut facilement t'entrainer dans le tourbillon du négatif. C'est ce qu'elle a réussi à faire. Déjà que je n'avais pas du tout confiance en moi, c'était la totale. Je me sentais comme une moins que rien, très mal dans ma peau, je me posais même des questions sur mon avenir professionnel. C'est ce qui m'a fait pensé à ne plus trouver de travail en tant que secrétaire. C'est ce qu'elle voulait me faire croire et j'avais tord. Lorsque mon neveu et ma nièce sont venu nous voir, j'en ai parlé brièvement à mon grand-frère et il m'a bien motivé pour avancer et continuer dans cette voie. Bien sur devant la principale elle était une toute autre personne : gentille, de bons conseils ... Après elle me démontait sur ma façon de travailler. C'était lourd très lourd, j'en pouvais plus tout simplement... Finalement la délivrance c'était le jour de la fin de mon contrat clairement. Je savais que je n'allais plus la voir et qu'elle ne me ferait plus de remarques sur mon avenir professionnel. Il y a une façon de dire les choses mais cette femme me détestait et il lui fallait au quotidien qu'elle me fasse des remarques. Ce genre de personnes ont un mal être assez important et ne se sentent pas bien dans leurs peau.
    Je ne suis pas la pour faire de la psychologie mais c'est ce que je lis dans différents livres.

    Pour conclure, on s'entend bien ou carrément pas du tout avec ce genre de personne. En plus, on avait pas du tout les mêmes centres d’intérêts contrairement avec la femme qui s'occupait de la loge/de l'accueil. D'ailleurs on s'est même échangé nos Comptes Facebook car on souhaitait toute les 2 garder le contact même si on ne se verrait plus. C'était toujours ça de pris. Une page se tourne pour en débuter une nouvelle bien plus positive, plus professionnelle et surtout je sais que les erreurs que j'ai commise dans cet emploi en travaillant avec la secrétaire de direction, je ne les referai plus. C'est bien clair, net et précis pour moi ! C'est ma vie et je l'a mène comme je le désire que ça plaise à autrui ou non !

     

     919993b2d77b_1.gif

    * ON SE RETROUVE BIENTÔT DANS UN NOUVEL ARTICLE  !!!
    125484132_103800027_large_38.png

     

    [Shooting-photos] - En Lozère

     

     

     

    « [SHOOTING 2Ol7] - Fontaine de Vaucluse[LIFESTYLE] - Mon avenir professionnel »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :