• Retour en arrière (2)

      

    Retour en arrière (2)

     

    PARTIE 2                                                                           

     

    Mardi ll février 2ol4 ; J’étais de très mauvaise humeur. Toute cette tension accumulée ces derniers jours plus les réactions de ma belle grand-mère au quotidien, me faisait me sentir mal. Au petit-déjeuner, je sentais qu’il y avait de la tension entre nous 2. Je me contenais du mieux que je pouvais mais sa commençais à me saouler sévèrement. Nous sommes parties tous les 3 visiter un peu la ville et pourquoi ne pas faire le tour de quelques agences pour se renseigner. Une fois sur place, nous sommes allée voir l’endroit où été la visite du 3eme appartements qu’on visiterait le soir à l8H. A notre grande surprise, on n’a pas vu de parking et on s’est pensé déjà que ça ne serait pas top pour garer les voitures et surtout déménager avec les affaires. Ça nous a laissé un grand froid dans le dos. On s’est promené dans la ville et ma belle-grand-mère qui n’arrêter pas de râler. Car elle ne comprenait pas qu’on est rendez-vous à l2h4o alors qu’il fallait absolument qu’il y est l’étudiant et la propriétaire de l’appartement à louer pour procéder à la visite. Elle voulait manger absolument à l’heure, elle avait froid, elle répété sans cesse les même choses… J’ai d’ailleurs appris qu’à Mcdo ils faisaient des Pizzas maintenant lol… On s’est arrêté boire un coup et je me sentais de plus en plus énervée et vraiment pas bien dans ma peau. J’essayé de ne pas trop parler pour ne pas envenimer les choses. Puis à l2h20, on s’est rendu devant l’appartement pour la visite. En attendant, l’heure, c’est LA que dans la voiture il a eu LE CLASH. Y a des moments comme celui-là qui marque plus que d’autres : « Olivier serait mieux seul ici et toi à Mende », « tu te sers du RSA sans chercher de travail », « Comment tu fais pour avoir autant d’argent et que tu puisses en mettre de côté sans travailler ? » « Je lui dirai à Olivier que tu vas l’entretenir en payant le loyer » et j’en passe. Naturellement, je ne me suis pas laisser démolir. Au moins, nous avons mis les choses à plat par cette engueulade. Ce fut l’heure de la visite, mon homme nous a rejoints. L’appartement était dans un état moyen. Les 2 étudiants qui y résidaient n’avaient pas rangé. Ce qui nous donner pas envie de le prendre. En plus, cet appart aurait été libre qu’à partir du 27 février 2ol4. Ensuite, nous en avons visité un deuxième en attendant que le premier se libère. Notre première impression, pas propre, le plafond qui s’effondrait par petit morceau dans la baignoire de la salle de bain, pas de machine à laver, ni d’armoire, salle… On a fait savoir à la propriétaire qu’on réfléchirait et qu’on lui donnerait une réponse au plus vite. A 14h, nous avons mangé chacun de notre côté. Nous au Quick. Mounet m’a fait savoir pendant le déjeuner que son patron lui avait parlé d’une chambre familiale qui pourrait nous intéresser avec un frigo à l’intérieur à l’intérieur de l’hôtel de son patron. Je n’étais pas trop chaude à cette idée mais j’ai quand même accepté de visiter à 15h. Une fois sur place, on l’a attendu dans le hall qui n’était vraisemblablement pas chauffé. Il est arrivé et nous a fait visiter 2 chambres. Je les ai trouvés petites mais bon sans vraiment trop réfléchir avec mon chéri on a accepté sa proposition. Du coup, on a annulé la visite de 18h. Puis on est retourné à notre hôtel principal. Il est d’ailleurs allé de suite l’annoncé à ces grands-parents. Je n’ai pas voulu assisté à cela alors je suis retournée à notre chambre. Abattue, déprimée Je me suis écroulée à pleurer sur le lit. J’avais accepté d’avoir comme appart une chambre d’hôtel de l4 m2 gratuitement tristement éclairée par une petite porte fenêtre. Au retour de mon chéri, j’ai commencé à chercher sur le bon coin des propriétaires qui louaient des appartements. Puis je décidais d’appeler la personne en question. Allélouia, il était libre à partir du l4 Février 2ol4 pour une visite le samedi l5 février 2ol4 à loh. On a commencé à y croire « un peu ». Ce soir-là, je n’ai pas arrêté de regarder les photos de l’appartement lol. Je me sentais «  un peu mieux » déjà malgré la dépression que j’étais en train de faire.

     

                                                                                                                                                                                                                           

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

    Pour savoir si on a pris ce fameux appartement ou bien un autre,
    rendez-vous dans le prochain article. La réponse s’y trouvera à l’intérieur.
    Très belle soirée à vous tous !!!

     

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 

                                                                                                                                                                                                                              

     

    « Retour en arrièreRetour en arrière (3) »